Beaux lieux #3

Aujourd’hui mercredi 24/05, fin de la gravure des panneaux qui seront exposés dans la ville de Beaulieu les Loches (Indre et Loire) tout l’été et à partir de fin juin. 7 onomatopées seront accrochées dans 7 lieux différents, comme autant de sons émanant du paysage urbain…

Beaux Lieux #1

Premier jour de résidence à Chatillon sur Indre dans l’entreprise de charpente de Monsieur Emonet. J’y prépare des panneaux à graver qui seront exposés à partir de début juin à Beaulieu les Loches (non loin de là) dans le cadre d’un parcours artistique. Aujourd’hui construction des panneaux et mise en peinture, demain début de la gravure…

La turbine à patates

Avec le retour des beaux jours, nouveau projet de gravure à la tronçonneuse dans les murs à pêches de Montreuil. La commande de trois amies jardinières est de réaliser une palissade gravée sur le thème de la production des légumes… 8m de long 2,7m de haut!… Pétarades assurées dans les prochains jours!

Ne leur offre pas…

Non, je ne crois pas comme certains esprits délicats, que Macron et Le Pen ce soit la même chose. Non que j’ai confiance ou estime pour le personnage Macron et son programme, mais à cet instant il est d’abord impératif d’empêcher les fascistes d’accéder au pouvoir et AUX pouvoirs dans leurs plus intimes rouages. Barrage aux fascistes! Macron on s’en occupera après!… Que cette modeste image contribue à convaincre quelques hésitants!…

Abri diatomique #1

Projet d’abri en bois en forme de diatomée (micro organisme aquatique appartenant à la grande famille des phytoplanctons). Taille 15m de long par 2m de haut, soit 3 millions de fois plus grand que l’animalcule originel!…

Accélérateur de tubercules

Croquis pour un projet d’Accélérateur de Tubercules. Sur le modèle d’un accélérateur de particules, il s’agit d’un tunnel en forme d’anneau dans lequel circulent des énergies invisibles particulièrement puissantes. Construit en bois, il permettra de comprendre le mystère pataphysique qui a conduit à l’apparition récente de légumes cosmiques…

Beaulieux

Projet de gravure à la tronçonneuse pour la manifestation Beaux lieux près de Tours au printemps prochain. L’idée est de produire plusieurs onomatopées placées à différents endroits de la ville. Comme si des sons s’échappaient dans les lieux publics, comme s’il y avait une vie cachée aux regards des passants…

Bois Brésil

Anim_Bois-Bresil-2017_TL

L’ami Théo a réalisé cette petite animation de mon recueil de cordels intitulé « Bois Brésil » . Il en contient trois réalisés au cours de ma résidence à l’institut Sacatar d’Itaparica. L’un dont j’ai fait la couverture sur un texte d’Elton Magalhaes, un autre dont j’ai fait les illustrations intérieures sur un texte de Sol Biscouto et le dernier que j’ai écrit et illustré. L’emballage est constitué d’une feuille de bananier imprimée et d’un filet qui enferme le tout. Pourquoi « Bois Brésil »? En référence d’abord à cet arbre aujourd’hui disparu qui a donné son nom au pays « Brésil » et qui fit la fortune des premiers colonisateurs, ensuite parce que mes deux mois de résidence ont été consacrés à graver du bois.. Beaucoup de bois!…

Manguezal

manguezal

Manguezal, c’est le nom d’un grand restaurant de plage de l’île d’Itaparica. Il est voisin de la fondation Sacatar. Etant dans l’impossibilité de rapporter ce panneau gravé à la tronçonneuse à Paris, je l’ai donné à Luiz, le propriétaire dudit resto qui l’a installé face à l’une des entrées. Manguezal, ça veut surtout dire « mangrove » en portugais, une végétation très présente sur l’île et comme partout ailleurs dans le monde particulièrement menacée…

Cordel nouveau

grafica

Le cordel « Souvenirs tragiques d’un esclave fugitif » vient de sortir des presses de la grafica Ventoleste de Salvador. Bientôt dans les bonnes librairies! Je suis allé retirer les 150 exemplaires que j’avais commandé. Le résultat n’est pas complètement maîtrisé mais bon c’était important de tout produire au Pays du Cordel…

Sacatar #26

nuit

Fondu au noir. La résidence à Sacatar s’achève aujourd’hui… Chacun des artistes présents pendant ces deux mois retourne d’où il était venu… Changé un peu… Beaucoup!

Sacatar #25

Tshirts

Virgilio, Scott et Charles (de gauche à droite) portent des TShirts que j’ai imprimés à partir de mes gravures sur bois. C’est la première fois que j’imprime avec de l’encre à gravure sur T Shirts et ça à l’air de marcher… Est ce que ça tiendra au lavage?… Virgilio est de Brasilia, il est dessinateur. Son travail est tout en finesse avec des accès de brutalité, j’aime beaucoup et puis il est la gentillesse incarnée. Scott est artiste aussi, américain, il vient de Detroit. Comme il le dit lui même, il fait tout sauf de la peinture: photo, video installations, sculpture, dessin. Il a réalisé récemment une grosse installation à Lille. Une pointure!. A droite, c’est donc Charles le jardinier de Sacatar, il nous a tous beaucoup aidé pendant la résidence, lui aussi c’est un grand gentil. Il m’a demandé de graver et d’imprimer le prénom de son fils de deux ans sur son « regata ». Ici c’est comme ça qu’on appelle les « marcels’…

Sacatar #24

souvenirs

Maquette du prochain cordel dont j’ai fait la couverture. Cette fois j’ai aussi pris la peine d’écrire le texte… Impression dans les prochains jours…

« Cavalo do mar » un time lapse

Première version du time lapse réalisé à l’occasion de l’installation de la gravure « Cavalo do mar ». J’ai photographié toutes les deux minutes pendant tout un cycle de marée. Pour rythmer la prise de vues, je m’étais fabriqué un sablier en accolant deux bouteilles de bière remplies de la quantité de sable correspondant à l’intervalle que j’avais déterminé. Ici, le sable ne manque pas, ni la bière d’ailleurs! De 12h à 18h30, assis près de l’appareil photo, j’ai donc tourné et retourné les bouteilles en déclenchant à chaque rotation… C’est une expérience!… Il y qques petits défauts dans la vidéo que je corrigerai quand je disposerai des outils adéquats. Il faut faire un peu d’étalonnage, recaler l’image ici et là et rajouter du son… Mais bon on n’est pas très loin du résultat que je m’étais fixé…

Pandeiro

Palito, embolador bahianais, rencontré à Salvador il y a quelques jours, fait une démonstration des différents rythmes qu’il exécute au tambourin (pandeiro) pour accompagner ses improvisations poétiques.

Sacatar #21

haillons

matrices

Demain ont lieu les portes ouvertes de l’institut Sacatar. Chaque artiste résident a préparé son atelier pour recevoir des visiteurs. Pour ma part, à l’intérieur, j’ai fait un accrochage des matrices réalisées depuis deux mois, mêlées à des bois trouvés sur la plage et à l’extérieur, j’ai tendu un assemblage de haillons sur lesquels est imprimée une gravure à la tronçonneuse…

Une incomplète mais divine comédia

divina

Les deux cordels d’Elton Magalhaes dont j’ai fait la couverture, sont sortis. C’est une adaptation très libre de la Divine comédie, mettant en scène le personnage de Raul Seixas, musicien culte des années 70.  L’enfer et le purgatoire sont disponibles, si j’ose dire! Le paradis, quand à lui, est à venir… Comme toujours!

Embolada

Rencontre hier totalement inattendue entre Antonio Barreto, cordeliste, Elton Magalhaes cordeliste aussi et Palito, artiste de rue et éminent emboladero. L’embolada, c’est l’improvisation poétique accompagnée au tambourin (pandeiro). Ici Antonio et Palito se livrent à une joute, sous les arcades du Mercado modelo à Salvador. Ils improvisent sur une grille de 4 vers de 7 pieds. Chaque dernier vers doit être en « ar » et le premier vers de chaque strophe doit rimer avec l’avant dernier de la strophe de l’adversaire!… Je répète? Incroyable virtuosité intellectuelle et artistique. Le son n’est pas très bon, (l’endroit est cacophonique), l’image non plus (c’est difficile à filmer tant ça va vite, il faudrait deux caméras!) mais bon ça donne une idée…

Cavalo do mar

install cheval

cheval scott

Petit chantier aujourd’hui avec Scott, Virgilio (résidents de Sacatar) et Charles le jardinier de l’institut pour installer, à marée basse, un panneau de bois gravé à la tronçonneuse il y a quelques jours. L’idée est de voir l’effet produit lorsque la marée monte. Une petite histoire se raconte…